SEO et Adminsys : Les mains en commun dans le moteur des sites web

Partant de notre expérience en commun chez Prisma Presse, Virgine Clève (SEO) et moi même (Admin Sys) avons eu l’idée de réalisé une présentation pour le SMX Paris 2012. Sur l’idée de Virginie nous nous somme attaché à montrer et démontrer la synergie nécessaire entre un Expert SEO et l’Administrateur sytème tout deux en charge d’un site web.

Bonne lecture.

6 réflexions sur “ SEO et Adminsys : Les mains en commun dans le moteur des sites web ”

  1. Présentation très intéressante. Je me rends compte que finalement il faut être un peu touche à tout pour bien positionner son site dans les moteurs de recherche.
    Pour ma part je m’occupe de toute la partie virtual host, réécriture, optimisation/minification/mise en cache. L’infogérance s’occupe de monitorer/optimiser la BD ainsi que de monitorer et configurer le serveur mail et http.

  2. Nicolas tu correspond à ce que j’avance dans l’idée de devenir son propre admin sys. Prendre en charge la partie courante et laisser l’inforgérance s’occuper du matériel 🙂

  3. En effet, présentation très intéressante. Merci Virginie et Karlesnine !
    Bon, pour moi, la collaboration SEO/admin sys/développeur est très simple : pas besoin de négocier quoi que ce soit vu que je porte les trois casquettes 🙂
    Pour le cache côté serveur, je trouve les directives « fastcgi_cache* » de nginx très pratique, même si ça n’empêche pas d’avoir d’autres caches (xcache, memcache, et autres…).

    Concernant l’optimisation des images, voilà un article très intéressant (et oui, c’est un de tes anciens articles 😉 ) : http://www.karlesnine.com/2009/10/26/optimision-image-pour-le-web/

  4. Ne je connais pas encore le fastcgi_cache de nginx mais cela me semble faire doublons avec un revers proxy placé en amont (ce qui est mon cas). D’un point de vue logique j’ai pas avoir le cache de contenu sur le même serveur que le php, le debug est plus difficile.

    Karles

  5. Oui, effectivement, dans ton cas ça fait doublon 🙂 Nous n’utilisons pas de reverse proxy, uniquement nginx avec PHP5 en FastCGI.

    Donc fastcgi_cache nous permet de garder une version complètement statique des pages pendant une durée prédéterminée (genre quelques minutes). Pratique pour ne pas regénérer les pages pour chaque visiteur lorsqu’il y a un pic de traffic par exemple.

    Il existe aussi un plugin : http://labs.frickle.com/nginx_ngx_cache_purge/ qui permet de purger le cache à partir de l’application, mais je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester.

Laisser un commentaire