Voici.fr preuve par l’image de l’intérêt de l’optimisation web cache et des performance des reverses proxys

Suite à mes articles sur la configuration eZ publish pour l’utilisation des caches web, sur l’optimisation des reverse proxy squid j’ai tenté de faire la démonstration de l’intérêt de l’ optimisation web cache et des performance des reverses proxys. Je vais apporter quelques preuve de plus dans cet article.

Tenir les versions des logiciels à jours

L’optimisation de ces web cache et la performance des reverses proxys passe tout simplement pas la mise à jour régulière du système et des logiciels. Dans l’exemple ci dessous le gains de performance est flagrant entre une configuration Debian Sarge avec Squid 2.5 et une configuration Debian Etch avec Squid 2.6. Au mois d’octobre 2008 le taux d’utilisation du cpu par le système à chuté, un goulot d’étranglement à été supprimé.

Squid de Sarge a Etch

Soigner la configuration eZ et apache pour squid

Suite à la mort de Michael Jackson Gala.fr et principalement Voici.fr ont connu un très fort pic de charge. Durant cette épisode d’audience intense nous avons poussé en production différente optimisation que nous avions précédemment préparé. Ces optimisations porte sur la configuration de eZ Publish 4 et de Apache pour l’utilisation des caches web. L’effet principale étant obtenue en allongeant le temps de rétentions des images et en instaurant la compression pour les fichiers css et javascript.

Squid Modif conf

Affiner la configuration système des serveurs squid

Une configuration optimum des squid passe également par une adaptation du système à leur mission de reverse proxy tel que nous l’avons réalisé récemment. Le résultat est la et guère discutable pour un charge CPU légèrement supérieur nous desservons plus de client et stockons plus d’objet ce qui conduit à une plus faible sollicitation des frontaux.

Squid.Cpu.Utilisation.png
Squid.Number.Of.Client.png
Squid.Nombre.Objet.Cache.png

Laisser un commentaire