Oracle, Sun, Innodb, Mysql

ORACLE s’empare de SUN pour 7,4 milliards de dollars

Bon, ok

Mais Sun possède MySQL et Oracle Innodb, le seul moteur transactionnel performant tournant avec le SGBD Mysql. Un tel concentration me laisse dubitatif sur l’avenir du moteur transactionnel FALCOM de MySQL qui devait devenir l’alternative face a Innodb propriété d’Oracle.

MySQL va t’il être phagocyté par Oracle qui n’a pas avantage commercialement à entretenir une concurrence frontal avec lui même ?

A lire pour plus d’information la nouvelle sur linuxfr.org : Oracle achète Sun. Ainsi que la température prise à la MySQL conf 2009 (20 – 23 Avril) donner dans les commentaires

5 réflexions sur “ Oracle, Sun, Innodb, Mysql ”

  1. MySQL se veut rassurant ici à la MySQL Conf de Santa Clara. Falcon continue sur sa lancée et le rapprochement avec Oracle permet d’avoir MySQL et InnoDB dans le même bateau. Ce n’est peut-être pas une mauvaise chose, à moins qu’Oracle ne veuille être totalement impopulaire.
    D’autant que les améliorations d’InnoDB dans MySQL 5.4 sont plutôt intéressantes…

    Sur le sujet Sun/Oracle, il est urgent de d’attendre, une fois de plus.

  2. Yo Gui !

    T’es à la MySQL Conf 2009 en Californie ? Ha oui l’ip parle pour toi (Santa Clara Convention Center SCN-SC-1). Merci de nous donner la température depuis la côte ouest, si la position de MySQL est optimiste et non pas réservé ou simplement neutre c’est de bon augure je pense. MySQL et InnoDB dans le même bus cela peu conduire en effet à des avancer importantes. En ce qui me concerne, vu l’importante utilisation de eZ publish dans mon entreprise nous avons de fait capitalisé de la connaissance sur Innodb au point de l’utiliser maintenant en dehors de CMS, nous aurions du mal à changer de monture. Oracle à des très beau projet libre, je pense entre autre à OCFS2 qui me donne total satisfaction, il ne vont pas tourner le dos au libre et couper l’oxygène à MySQL pour préserver leur marché. Il pourrait voir arriver des procédures antitrust au Etat-unis et cela ferait désordre à WallStreet. Reste que Oracle ce retrouve de fait avec un gros gros paquet de projet Libre phare et que leur politique d’entreprise et leur buisness plan colle mal avec la communauté libre.

    Je suis d’accord avec toi il est urgent d’attendre, une fois de plus.

    Ps : On ce fait une bouffe avec ton boss bientôt comme l’année dernière ?

  3. Petit copier/coller de ce que j’ai envoyé aux équipes chez nous (et qui va dans ton sens) :


    En ce qui concerne strictement MySQL (je passe la partie hardware, OS, stockage, Java, Netbeans), les réactions sont plutôt tempérées, pour plusieurs raisons :

    • C’est la deuxième fois en deux ans que ça arrive. Le rachat par Sun il y a quelques mois avait déjà fait fuir un certain nombre de personnes valeureuses, il y a peu de chances que le même phénomène se produise, d’autant que Oracle est une entreprise plutôt intéressante pour qui voue sa carrière aux bases de données 😉
    • MySQL est sous licence GPL, contrairement aux autres technos Sun (Java, OpenOffice, Glassfish), ce qui permet de « forker » et de continuer un développement complètement libre.
    • InnoDB appartient à Oracle, qui le développe de façon très active et très enthousiasmante (cf MySQL 5.4). Si ce rachat de technologie avait porté un coup à la communauté MySQL, ce rapprochement dans la même entité relance une dynamique.
    • Oracle est quand même une jolie boîte et, contrairement aux apparences, un bon contributeur OpenSource (4ème contributeur du noyau Linux), meilleur qu’IBM. Il se dote de technologies robustes (ZFS/OCFS/btrfs – les 3 systèmes de fichiers prometteurs au sein de la même boîte!, des JVM de références, Netbeans…) qui viennent en concurrence directe des solutions du même IBM (Eclipse, notamment).

    Je doute qu’Oracle commence à jouer le grand méchant impopulaire, pas pour le moment.

    Bon, Oracle a annoncé (lu dans la gazette locale ce matin) quand même « thousands » (des milliers, rien que ça!) de suppression de postes chez Sun. C’est à ce niveau que ça commence à grincer.
    De plus, Une concentration de technologies libres sous une seule est même bannière va nous pousser à être très vigilant.

    Pour OCFS2, tu l’utilises avec satisfaction… Sur des plate-formes non stressées par un ezPUblish qui multiplie les deadlocks? 😉
    Pour le restau, c’est avec plaisir!

  4. Bonjour à tous et toutes…
    Le fait est qu’ORACLE n’a aucunement intérêt économiquement à donner une quelconque force à MYSQL.Il y a péril en la demeure. La grande crise économique aidant, il fera comme les autres…Exemple TOTAL a fait des bénéfices gigantesques dans un contexte de crise. Et pourtant TOTAL licencie !!!
    Il serait temps que les CMS open source comme Dupral, Jumbla, eZ publish developpent des connecteurs vers d’autres SDGB comme Firebird avant qu’il ne soit trop tard. Ce rachat n’augure RIEN de bon pour les offres opensource basées sur MYSQL !

  5. De manière générale, utiliser sciemment (car ça a ses limites, surtout en terme d’optimisation, sur des environnements stressés) des ORM peut être une bonne chose. Il n’y a guère que dans le monde PHP qu’on s’approche si près des SGBD et du SQL.

    Et pour alimenter les guerres de chapelles, Drizzle est un des projets les plus enthousiasmant à ce jour pour les applications web 🙂

Laisser un commentaire